Réservez maintenant
Réservation ici
Hotel Les Brases=s1900
Chargement...
2/0
Réservation ici

PIC TAVASCAN DU FORN COMA
DEPUIS LA PLETA DE PRAT

Tavascan, Nous découvrons le pic de Coma del Forn, un point de vue parfait sur les Hautes Pyrénées à la tête de la vallée de Cardós.
 
Un parcours linéaire de 6,8 km de long (aller et retour) et un dénivelé positif cumulé de 965 m qui nous mène au sommet de la Coma del Forn (2 685 m) depuis le refuge Pleta del Prat. Nous commençons l'itinéraire depuis la station de ski de Tavascan, nous remontons le torrent Mascarida en passant par la Pleta de Gavàs et en arrivant aux lacs Mascarida et Diablo. Nous continuons à monter en entourant les lacs de Mascarida de Dalt et en flanquant le versant sud de la montagne. Nous atteignons la crête du pic Coma del Forn et couronnons le sommet. Descendez par le même chemin.
 
À l'extrémité nord du parc naturel des Hautes-Pyrénées, entre la vallée de Tavascan et la vallée de Gola, se trouve le pic pyramidal de Coma del Forn (2 685 m). Son ascension à skis ou en raquettes est un itinéraire classique et très populaire auprès des amateurs de montagne hivernale. Quoi qu'il en soit, quel que soit le moment où nous effectuons le parcours, même en été, nous sommes sûrs de bénéficier de vues sensationnelles dans toutes les directions grâce à la situation privilégiée et relativement isolée de cette magnifique montagne.
 
LE MEILLEUR DE L'ITINÉRAIRE
- Les vues fabuleuses que nous avons depuis le sommet de Coma del Forn et tout au long de la montée en altitude.
- Découverte des lacs de Mascarida, Diablo et Mascarida de Dalt, tous d'origine glaciaire.
- La tradition d'élevage des Hautes-Pyrénées, avec les fermes de la Pleta de Gavàs et la légende du lac du Diable.
DESCRIPTION DE LA ROUTE
Difficulté : élevée
Départ/arrivée : Station de ski de Tavascan
Durée totale : 5h35
Altitude minimale : 1720
Altitude maximale : 2685m
Pente cumulée : 965m
Distance totale : 6,8 km
Ville la plus proche : Tavascan

PLUS D'INFORMATIONS

- Durée : Journée entière.
 
- Temps effectif total (sans arrêts) : 5:35h au total : 3:05h du refuge Pleta del Prat au pic Coma del Forn et 2:30h pour le retour du pic au refuge par le même itinéraire.
 
- Dénivelé cumulé : 965m
 
- Difficulté : élevée.
 
- Saison : toute l'année. En conditions hivernales, il est nécessaire de faire le parcours avec des raquettes ou des skis de montagne.
 
- Equipement : En conditions hivernales : raquettes à neige ou skis de montagne, piolet, crampons, DVA, pelle et sonde.
 
- Cartographie : Pica d'Estats - Mont-roig. Vallferrera - Vall de Cardós. Échelle 1:25.000. Editorial Alpina.
 
- Observations : En conditions hivernales : il est indispensable de consulter le bulletin de prévision du risque d'avalanche avant d'effectuer l'itinéraire. Le premier tronçon jusqu'à la plaine de Meli peut aussi être fait de l'autre côté du ravin (du côté des pentes), en hiver cette option est plus sûre.
 
- Comment s'y rendre en voiture :
Depuis Sort, prendre la route C-13 en direction du nord jusqu'à Llavorsí. Dans ce village, nous quittons la C-13 et tournons à droite sur la route L-504/C-381 en direction de Tírvia. Continuez sur cette route et vous arriverez bientôt à un rond-point où vous prendrez la sortie nord vers Ribera de Cardós, Lladorre et Tavascan. Continuer sur la route L-504 jusqu'à Tavascan. Laissez le village derrière vous et continuez à monter. Nous passons les Bordes de Graus et les Bordes de Quanca et continuons la route jusqu'à la fin, où nous trouvons la station de ski de Tavascan et le refuge de Pleta del Prat, point de départ de notre itinéraire.
VISITE ÉTAPE PAR ÉTAPE

Depuis le refuge Pleta del Prat (0:00 - 1720m), nous commençons à marcher en suivant les indications de l'itinéraire Mascarida proposé par le Parc Naturel Alto Pirineo. Nous avançons le long d'une piste qui débouche bientôt sur un sentier. Nous remontons le torrent Mascarida le long de sa rive gauche hydrographique. Jetons un coup d'œil aux remontées mécaniques de la station de ski et à quelques précieux spécimens de pins noirs et d'épinettes. Nous laissons derrière nous un détour à gauche (0h15 - 1764m) que nous ne prenons pas et qui nous conduirait au chemin qui monte au belvédère de Corbiu.

La montée est continue et exigeante, on prend décidément de la hauteur sans répit. Nous quittons la zone subalpine et entrons dans la zone alpine, maintenant sans forêt. Après les 1950m de dénivelé nous nous éloignons du téléski de la station. Nous laissons derrière nous un détour (1h05 - 2 036 m) qui nous ramènerait au refuge de la Pleta del Prat par le chemin de la plaine de Meli et des pistes de ski, et nous abordons un tronçon en remontant le ruisseau Mascarida en direction NW. Ou cela nous amène à la Pleta de Gavàs (1h25 - 2 184 m), un plateau avec plusieurs huttes à moitié en ruine, témoins du passé d'élevage de la vallée de Tavascan. Nous continuons à monter en laissant derrière nous le piquet à neige qui se trouve au milieu du ruisseau. Ensuite, nous nous attaquons à la partie la plus raide et la plus difficile du parcours.

Nous continuons à suivre le ruisseau Mascarida jusqu'à sa source, le lac Mascarida (1h50 - 2346m). A côté de ce lac, à l'ouest et à moitié caché, se trouve le lac du Diable, également d'origine glaciaire, comme le lac Mascarida, et assez difficile à identifier en hiver car beaucoup de neige s'y accumule et il est assez petit. Il est probable qu'autrefois le lac du Diable et le lac Mascarida formaient un seul lac, mais le phénomène de comblement (accumulation de sédiments qui finit par obstruer l'eau du lac) a fini par les séparer.

LA LÉGENDE DU LAC DU DIABLE

On dit que le Lac du Diable est le plus diabolique des lacs des Pyrénées car, selon la légende, c'est une porte de l'enfer par laquelle le diable lui-même est sorti... On voit qu'un jour, un troupeau qui paissait dans la région était très instable et le berger qui s'occupait de lui se plaignait : "Le diable sortirait et les attacherait tous !" Ensuite, un bélier noir bien doté est sorti du lac, a attaché tous les moutons un par un et a disparu dans les eaux du lac. Au bout de 5 mois toutes les brebis ont donné naissance à des agneaux noirs. L'été suivant, un jour qu'ils paissaient dans la région, le bélier noir réapparut en faisant des bêlements très sonores et tous les agneaux coururent après leur père vers les eaux du lac et disparurent à jamais.

Source : Parc Naturel Pep Coll et Alto Pirineo.

Nous continuons l'ascension. Nous gravissons une lame plus douce qui nous emmène aux lacs Mascarida de Dalt (2h20 - 2437m), encadrés dans un petit cirque glaciaire couronné par le sommet du Montforcado. Depuis les lacs, nous traçons une boucle qui nous place sur le contrefort S-SE du pic Coma del Forn et nous effectuons la dernière partie de l'ascension le long de la large crête qui nous emmène au pic Coma del Forn (3h05 - 2 685 m). Les vues sont exceptionnelles ! Vers l'est, on peut voir la Pica d'Estats (3 143 m) avec ses voisins, la Punta Gabarró (3 115 m) et le pic Verdaguer (3 129 m). Au nord, nous voyons la crête du pic Coma del Forn qui se connecte avec le col Tres Estanys, le pic Tres Estanys (2 755 m) et Ventolau (2 851 m). Vers midi, nous distinguons la Sierra de Cadius et la longue crête qui commence à El Campirme (2 633 m) et se termine à Llavorsí.

Après avoir profité un moment de la vue et repris des forces, nous descendons par le même chemin que nous avons grimpé, en passant par les lacs Mascarida de Dalt, le lac du Diable, le lac Mascarida et le ruisseau Mascarida. Nous retournons ainsi au refuge de la Pleta del Prat (5h35 - 1720m) où nous terminons cette fantastique journée en haute montagne.
Merci pour votre inscription à notre lettre d'information